paiements sécurisés

RESTEZ PRUDENTS

service client

transplantoir schwann

Nouveaux produits

Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits
Stupide hotel à insectes

Stupide hotel à insectes

L’hôtel à insectes est sans doute le détournement le plus stupide d’un concept écologique génial.

En 2003, Gilles Clément affirme le concept de tiers paysage : « Le Tiers-Paysage - fragment indécidé du Jardin Planétaire - désigne la somme des espaces où l’homme abandonne l’évolution du paysage à la seule nature. Il concerne les délaissés urbains ou ruraux, les espaces de transition, les friches, marais, landes, tourbières, mais aussi les bords de route, rives, talus de voies ferrées, etc … A l’ensemble des délaissés viennent s’ajouter les territoires en réserve. Réserves de fait : lieux inaccessibles, sommets de montagne, lieux incultes, déserts ; réserves institutionnelles : parcs nationaux, parcs régionaux, « réserves naturelles »… « Considéré sous cet angle le Tiers-paysage apparaît comme le réservoir génétique de la planète, l’espace du futur … »

Bon voilà, l’idée pour nous jardiniers, est de laisser quelques mètres carrés de notre petit jardin à l’usage de la nature. Le bout du jardin avec ses quelques branches oubliées est parfait. Il peut constituer notre « tiers paysage » et abriter une faune et une flore utile à la préservation du capital génétique de la planète. Le geste est simple, il consiste à ne rien faire et à laisser faire. Rapidement cet espace sera colonisé par toutes sortes d’insectes et éventuellement de petits mammifères qui contribueront à l’équilibre écologique de la planète. Des insectes pollinisateurs aideront nos fruitiers, et un hérisson mangera nos limaces…. Tout le monde le comprend, l’équilibre écologique de notre jardin doit être peuplé d’un minimum de vie sauvage et naturelle.

Malheureusement les marchands du temple se sont emparés du sujet et proposent l’hôtel à insectes : A peu près de la taille d’une boite à chaussures, avec un petit toit pentu, rempli de petits bouts de bois, l’objet est censé « être un geste pour la nature ».

hotel a insectes

En fait c’est surtout un geste pour les importateurs et marchands sans scrupules. L’hôtel à insectes est généralement importé du sud–est asiatique, bonjour le bilan carbone du transport, fabriqué avec des colles polluantes, merci l’écologie, etc… Des insectes vont-ils coloniser l’hôtel à insectes ? Rien n’est moins sur, les émanations de solvants des colles utilisées, vont les éloigner longtemps… Peut-être que dans quelques années quelques cloportes consentiront à le manger.

Notre conseil, si vous n'avez pas la place pour laisser quelques mètres carrés à l'état sauvage dans votre jardin, ou si vous n'avez pas de jardin, c'est de fabriquer vous même ce refuge à la bio diversité, sans colle et produits chimiques. Sur internet, vous trouverez des tutos intéressants. Je vous conseille personnellement de suivre ce tuto pour fabriquer un hôtel à insectes.

Je vous conseille également de lire Gilles Clément, c’est l’un des meilleurs moyens pour devenir un jardinier responsable.